La baisse des recettes du FIPHFP inquiète

publié le 21 février 2017
Le FIPHFP se trouve dans une situation financière paradoxale et sous tension car les contributions des employeurs diminuent avec le taux d'emploi légal qui augmente.
 

Le taux d’emploi des personnes handicapées dépasse désormais les 5 % dans la fonction publique : il est passé de 3,99 % en 2010 à 5,17 % l’an dernier. Une vraie victoire… Qui a tout de même une conséquence négative.
 
En effet, si les 6 % imposés par la loi ne sont pas encore atteints, cette progression signifie que les contributions versées par les employeurs au FIPHFP (Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique) ont, en conséquence, diminué : elles ont chuté de 41 % sur la même période.

Cela met en danger les missions du Fonds, notamment le financement des aménagements de poste et de l’accessibilité de bâtiments, la formation, le maintien dans l’emploi et l’aide aux employeurs pour le recrutement.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter cet article.